samedi 28 juin 2014

Aujourd'hui l'Arménie


« En Arménie, l’avortement et la naissance sélective des enfants selon le sexe devient très inquiétante. Nous détruisons les futures mères du pays » a déclaré Garik Hayrapetyan, chef du bureau du Fonds des Nations Unies pour la population en Arménie.
Il a estimé que si rien n’était fait, l’Arménie perdrait plus de 90 000 bébés de sexe féminin en 2060. Le taux de naissance en Arménie en 2012 était de 114 garçons pour 100 filles. Le ratio naturel se situe entre 102 et 106 garçons pour 100 filles. Le chiffre le plus déformé était dans la région de Gegharkunik, où le ratio était de 124 à 100.
La solution qui sera proposée au législateur envisage d’interdire au médecin de dévoiler le sexe de l’enfant avant 30 semaines de gestation. Cependant, « dans un pays comme l’Arménie, où la corruption dans les systèmes de santé et d’éducation a atteint des niveaux sans précédent, une telle loi serait inutile et deviendrait juste une source de corruption ». 
Alors que faire ? Encore un de ces problèmes irrésolus dont l’époque raffole. Les pistes proposées sont de deux ordres. Education ou pour parler franc campagne publicitaire, destinée à contrecarrer le poids de la tradition patriarcale qui trouve dans les techniques contemporaines d’imagerie un moyen pour améliorer son archaïsme. Surveillance et répression : « les caméras de surveillance seront installées dans les cabinets de médecins et les médecins devront faire face à une action en justice s’ils enfreignent la loi. Dans certains cas, ils pourraient même perdre leur emploi ». On ne dira jamais assez la part magistrale du « progrès » et de la « croissance » dans le triomphe de la connerie.
D’après Arpi Harutiunyan, en français sur 

http://www.armenews.com/article.php3?id_article=101104

vendredi 27 juin 2014

A la cueillette dans la presse turque

D'abord quelques nouvelles des transports :

Dans le car Istanbul-Urfa  vers le matin un passager a égorgé 3 autres passagers qui dormaient au cri d’’Allahuekber » .
A l’aéroport de La Paz en Bolivie, un paysan bolivien a agressé à coups de couteau 11 personnes dans la file d’attente d’un vol intérieur. Bonne nouvelle : selon la police qui l’a appréhendé le type ne serait que déséquilibré et aurait confondu les gens avec des poulets.

La page économique et sociale :

La Turquie serait troisième en ce qui concerne l’inégalité des revenus parmi les pays de l’Ocde.


La page actualité :

Les Syriens ont participé avec leur aviation à des opérations communes avec les Irakiens qui bénéficient d’une aide militaire sans limites de Téhéran. 
Que va faire la Turquie face à l’alliance Téhéran- Bagdad- Damas contre les sunnites de l’EIIL ? Je n’aimerais pas m’appeler Davutoglu. 

La page culture :

Le 3 juillet l’ambassadeur français remettra la légion d’honneur à Zülfü Livanelli.

Des esprits bien intentionnés distribuent des brochures sur certaines plages  pour apprendre à se tenir "correctement" selon les directives des soi-disant règles de vie islamique. A côté des banalités habituelles sur les femmes il y a l'interdiction d'aller à des "mariages dans lesquels il y a de la musique" et même "d'écouter de la musique".
C'est incroyable cet acharnement à  enlever le gagne-pain des musiciens. Le monde entier est ligué contre eux : le digital, le piratage, le streaming et maintenant les imams. Nous sommes la Race maudite.

La page vie quotidienne :

Si en Turquie le jeûne  du Ramadan va durer environ 17 heures, dans le nord de la Scandinavie il faudra 22 heures pour s’en acquitter. Les malins iront à Ushuaia où il durera 9 heures.


lundi 23 juin 2014

Un nouveau clip d'ALTKAT

ISTANBUL SESSION II / ALTKAT from greg ba on Vimeo.
Pour soutenir les ventes confidentielles du premier album d'Altkat
paru chez Peur Bleue Records,
j'ai entrepris dans l'urgence de faire une vidéo scandaleuse.
Ce qui flotte au vent est le portrait de Mustafa Kemal,
dont le sur-nom Atatürk signifie "Père des Turcs".
J'ai mis en regard de ses transformations un de ses fils d'aujourd'hui.
C'est scandaleux, je vous assure.

mardi 17 juin 2014

Petite idée

selçuk demirel

L'attitude ultra attentiste de tous les acteurs internationaux concernés, plongés dans un spectaculaire effarement devant l'offensive des islamistes dans le nord de l'Irak, ne saurait s'expliquer par la seule incapacité légendaire des dirigeants.
Sur le terrain la situation a l'air d'avoir matière à inquiéter plus d'un va-t-en guerre.
Le gouvernement turc a interdit aux médias (internet compris bien sûr) toute diffusion d'informations en provenance de Mossul, sous prétexte de ne pas nuire aux otages (le consulat turc au grand complet plus les chauffeurs de camions turcs dont on a annoncé la libération puis macache). En fait, d'après le reportage de bfm-tv qui a confié un smartphone a un chauffeur qui s'est rendu à Mossul, les conquérants sont parfaitement soutenus par la population qui a reçu quelques bribes du pillage, et qui surtout se sent délivrée du joug anti-sunnite d'Al-Maliki. La population de Mossul serait même entrain de faire la queue pour s'enrôler dans les rangs de l'EIIL et marcher sur Bagdad.
La débandade de l'armée irakienne ne s'explique pas seulement par le fait qu'il n'étaient pas motivés mais par leur isolement dans le nord de l'Irak, en milieu hostile, telle une force d'occupation. Il a suffit qu'en face on appuie sur l'accélérateur pour que patatras le château de cartes s'écroule.  Ce n'était pas trop d'un hélicoptère pour mettre les bouts.
Dans ce contexte il y a matière à perplexité pour tous les intervenants potentiels.
En admettant qu'il en ait les moyens, comment le gouvernement irakien pourrait-il articuler une offensive significative sur un terrain où il s'est préalablement largement disqualifié par sa politique sectaire ?
La seule chose qui reste à faire c'est défendre son "territoire" pour contenir la vague djihadiste et la stabiliser sur les terres qui lui sont acquises. Et après, voir venir. Fastoche.

http://www.bfmtv.com/video/bfmtv/international/document-bfmtv-irak-coeur-mossoul-occupee-islamistes-17-06-205015/